Ubérisation

L’OIT veut empoigner la 4e révolution industrielle

Posté le Modifié le

Seul candidat à sa succession, Guy Ryder vient d’être réélu pour cinq ans à la tête de la plus ancienne des agences onusiennes. Au cœur de son second et dernier mandat: l’«uberisation» de l’économie, les nouvelles technologies risquant de «disrupter» les institutions qui réglementent le monde du travail

Source : L’OIT veut empoigner la 4e révolution industrielle – Le Temps