Marketing Responsable

Une filiale de Danone devient une entreprise « à bénéfice public »

Posté le

Fin avril, le groupe Danone finalisait son rachat de la marque WhiteWave, leader des yaourts bio aux Etats-Unis. La nouvelle filiale DanoneWave ainsi créée possède le statut de Public Benefit Corporation, devenant ainsi la plus grande société de ce type au monde. Ce statut permet à des entreprises classiques de concilier but lucratif et mission d’intérêt général…

Source : Une filiale de Danone devient une entreprise « à bénéfice public »

Apple se lance dans les iPhones recyclés et recyclables

Posté le

Face aux nombreuses études qui dénoncent les effets catastrophiques de l’essor des téléphones intelligents et de leur obsolescence programmée, Apple a annoncé travailler sur la production d’appareils fabriqués à partir de produits recyclés et qui seront recyclables. Ce serait une révolution dans ce secteur qui fait beaucoup de dégâts.
Source : Apple se lance dans les iPhones recyclés et recyclables

LafargeHolcim : l’impact économique des polémiques

Posté le Modifié le

La Mairie de Paris met fin à son partenariat avec LafargeHolcim dans le cadre de Paris-Plages. En cause : le financement indirect du cimentier dans des groupes terroristes en Syrie et sa proposition de construction du mur anti-immigrés de Donald Trump. Le groupe, pourtant pionnier de la RSE, vient de créer un comité éthique mais sa réputation risque d’être longtemps entachée.

Source : LafargeHolcim : l’impact économique des polémiques

La protection de la clientèle, un défi pour les entreprises

Posté le

Devoir d’information, devoir de conseil, droit de rétractation, garanties légales et contractuelles…. La protection de la clientèle est souvent envisagée sous l’angle réglementaire et de conformité, a fortiori dans des secteurs réglementés tels que les services financiers ou le secteur pharmaceutique. Différentes affaires médiatiques concernant des défauts de sécurité dans l’automobile, les contrats en déshérence dans le domaine de l’assurance-vie ou le manque de transparence sur les frais de gestion facturés aux clients, nous rappellent que les entreprises ont une vraie responsabilité. Aussi, la protection de la clientèle constitue-t-elle un processus émergent, que doivent aujourd’hui prendre en compte les entreprises…

Source : La protection de la clientèle, un défi pour les entreprises – HBR

Laisser sa voiture au garage rapportera bientôt de l’argent

Posté le

Importé des Pays-Bas, un système de «péage positif» arrive bientôt près d’un chantier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Les automobilistes pourront gagner deux euros par trajet non effectué aux heures de pointe.

Source : Laisser sa voiture au garage rapportera bientôt de l’argent

Qui sont ces consommateurs alternatifs qui refusent la consommation de masse ?

Posté le Modifié le

De plus en plus, on observe chez les consommateurs la volonté de changer un peu leurs modes de vie. Croissance des ventes de produits bio, renaissance des produits du terroir, essor de la consommation responsable, circuits courts ou encore do it yourself… les signes montrent qu’un changement est en train de s’opérer dans la façon dont les citoyens consomment.

Mais certains consommateurs sont déjà plus avancés que d’autres dans cette démarche. Ils se nomment les minimalistes, les consomm’Acteurs, les consommateurs responsables, écolo, bio ou zéro déchets. Ils ont choisi de refuser les modes de consommation classiques, la consommation de masse, les grandes surfaces, les produits industriels et / ou chimiques. Ils ont choisi de privilégier des produits différents, souvent bio, souvent plus tournés vers “la nature”. Mais à leur sujet, beaucoup d’idées reçues circulent : ils seraient des marginaux, vivant en dehors de leur époque, en dehors de la société, dans l’inconfort. Ils vivraient une réalité tantôt de bobo, tantôt d’exclus. Vraiment ? Pas si sûr ! En tout cas, ils sont de plus en plus nombreux et montrent par leur vie quotidienne qu’une autre consommation plus responsable est possible.

E-RSE est parti à la rencontre de ces consommateurs alternatifs qui refusent les supermarchés et la consommation de masse. Alors, qui sont-ils ?

Source : Qui sont ces consommateurs alternatifs qui refusent la consommation de masse ?

Pour lutter contre les sites de «fake news», des activistes interpellent les grandes marques

Posté le

Pour lutter contre les sites de «fake news», des activistes ciblent leurs revenus publicitaires…

Sur les réseaux sociaux, ils interpellent les entreprises comme Renault, Uber et Monoprix dont les publicités apparaissent sur Breitbart.com, le site roi des «fake news». Leur but: que les annonces soient retirées, créant un important manque à gagner pour ces producteurs d’informations falsifiées.

Source : Pour lutter contre les sites de «fake news», des activistes ciblent leurs revenus publicitaires

Qui gagnera la bataille du local ?

Posté le Modifié le

Plus qu’une mode, le réinvente le commerce et l’économie. Mais entre géants internationaux et marques/enseignes locales, une bataille s’engage dont le parcours client, commence sur le web quelle que soit la localisation. Car local et digital ne s’opposent pas : 7 Français sur 10 (*) pensent qu’Internet peut créer ou recréer du lien avec les professionnels locaux.

Source : Qui gagnera la bataille du local ? – Influencia

Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des « images dégradantes » des femmes

Posté le

La dernière campagne publicitaire de la maison Saint Laurent sera examinée vendredi par l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité.

Deux visuels de la nouvelle campagne Saint Laurent, visibles à Paris, font polémique. Sur l’un, une femme apparaît jambes écartées, en talons et collants résille. Sur l’autre, une jeune femme très amaigrie, sur talons aiguilles et patins à roulettes, est penchée sur un tabouret dans une position jugée explicite.

Source : Des affiches de Saint Laurent accusées de véhiculer des « images dégradantes » des femmes

Etude : Quelle est l’opinion des Français en matière d’environnement ?

Posté le Modifié le

sun-flower-1528741

La lettre Stratégie ADEME & VOUS n° 52 est consacrée à une enquête sur l’opinion des Français en matière d’. Selon les données recueillies en 2016 par l’ADEME, ce sujet est classé en 5e position des préoccupations en France, après l’emploi, la sécurité des biens et des personnes, l’immigration et les déficits publics.
Parmi les problèmes environnementaux, le réchauffement climatique, la pollution de l’air et la dégradation de la faune et la flore sont cités comme étant les plus préoccupants. Les personnes conscientes de leur vulnérabilité ou ayant subi des désordres climatiques, tels que des pics de pollution, sont particulièrement sensibles à ces thématiques.
À la question « Qui serait le plus efficace pour résoudre le problème de réchauffement climatique ? » les Français répondent à 50 % « chacun d’entre nous ». Conscients de leur responsabilité, ils restent cependant demandeurs d’actions, « les États » ressortant comme la réponse la plus citée (51 %).
Ainsi, si les Français sont prêts à s’impliquer et à effectuer des changements importants dans leurs modes de vie, ils attendent qu’une mobilisation collective soit faite de la part des associations, des entreprises et des pouvoirs publics.

A lire sur le site de l’Ademe