Achats Responsables

Des investisseurs pressent l’Australie d’adopter une loi contre l’esclavage moderne

Posté le Modifié le

homme

Plus de 30 investisseurs intentionnels majeurs gérant près de 2 000 milliards de dollars d’actifs demandent à l’Australie d’adopter une loi de lutte contre l’esclavage moderne. C’est le sens d’une déclaration commune lancée par les Principes pour l’investissement responsable (PRI) et envoyée début mai au comité permanent mixte des affaires étrangères, de la défense et du commerce australien du Parlement australien. Celui-ci est actuellement en réflexion sur l’opportunité d’introduire une telle loi dans le pays. Les investisseurs engagés dans la démarche (1) expliquent ainsi leur intérêt : « En tant qu’investisseurs, nous croyons que les problèmes de droits de l’Homme peuvent présenter des impacts financiers potentiels par le biais de dégâts réputationnels et de risques opérationnels pour les sociétés de nos portefeuilles. Une loi sur l’esclavage moderne améliorerait la transparence sur la façon dont les entreprises opérant en Australie gèrent les risques modernes d’esclavage dans leurs opérations et leurs chaînes d’approvisionnement ».

Source : Des investisseurs pressent l’Australie d’adopter une loi contre l’esclavage moderne

Les marques de mode sont-elles transparentes ?

Posté le

Retrouvez les résultats de l’étude de Fashion Revolution sur la des 100 premières marques de mode.  Un must pour les acteur du secteur.

Pour consultez une synthèse de l’étude et accéder au benchmark complet (en anglais), cliquez-ici

Des perturbateurs endocriniens retrouvés dans les cheveux d’enfants

Posté le Modifié le

Selon « 60 Millions de consommateurs », les jeunes Français sont « tous contaminés » par ces substances toxiques présentant un risque pour le développement et la fertilité.

Source : Des perturbateurs endocriniens retrouvés dans les cheveux d’enfants

 

Cartographie des risques RSE dans les achats : les étapes clés

Posté le Modifié le

Nous animions le 28 février une web-conférence sur le thème de la « Cartographie des risques RSE dans les achats » au coté de la Fédération de la maille et de la lingerie. Vous trouverez ci-dessous un court résumé en  7 points clés qui vous aideront à lancer votre démarche.

Nous vous proposons une deuxième web-conférence RSE sur le thème « Évaluation des risques sociaux dans la chaîne d’approvisionnement » le jeudi 27 avril  de 10h à 11h. Cette conférence est gratuite. Pour en savoir plus, cliquez ici.

  1. La cartographie des risques RSE dans la chaîne d’approvisionnement est un élément incontournable de toute démarche d’. C’est de plus une étape prescrite par les standards internationaux et la loi française de 2017 sur le des entreprises multinationales.
  2. La cartographie permet de mesurer son exposition aux risques RSE et de bâtir une stratégie de management des risques RSE dans les achats ; c’est aussi un excellent outils de suivi et de reporting interne.
  3. La cartographie achat vise à prioriser les risques RSE auxquels l’entreprise est exposée en évaluant pour chaque risque identifié Picture1sa criticité, sur la base de sa gravité et de sa probabilité de survenance.
  4. C’est un exercice itératif et dans un premier temps, le volume achat peut être utilisé comme un bon indicateur agrégé de la probabilité d’occurrence. De même, pour débuter – et sans plus d’information –, on peut assimiler la gravité du risque RSE attaché à un fournisseur au risque du pays de production.
  5. La cartographie peut être initiée sur la base de données quantitatives existantes (ex : bilan de saison) ou de données brutes ; mais également de données qualitatives (ex : résultats d’interviews, brainstorming en équipe).
  6. La cartographie sera raffinée dans un 2ème temps en prenant en compte d’autres critères telles que la visibilité sur la chaîne d’appro, les processus de production à risque, le résultats des récents contrôles ou le retour des équipes et en priorisant les différents risques RSE (sévérité relative des risques sociaux, environnementaux ou éco-toxico).
  7. Pour les entreprises les plus avancées, l’intégration croissante des parties prenantes
    dans cet exercice est un axe d’amélioration clé.

Devoir de vigilance: les nouvelles obligations des entreprises

Posté le

La loi sur le des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre a été publiée au journal officiel le 28 mars 2017. Le texte définitif tient compte de la censure des amendes par le Conseil constitutionnel et des observations du gouvernement précisent sa mise en œuvre. Novethic fait le point sur ce qui est demandé aux entreprises…

Source : Devoir de vigilance: les nouvelles obligations des entreprises

Le sable de Lafarge n’est plus le bienvenu à « Paris Plage »

Posté le

« Paris Plage » se fera cette année sans le groupe Lafarge, le fournisseur en sable de l’évènement. Le Conseil de Paris a en effet annoncé, ce mardi 28 mars, ne pas donner suite au partenariat noué avec l’entreprise, notamment accusée d’avoir financé les terroristes de Daech en Syrie.

Source : Le sable de Lafarge n’est plus le bienvenu à « Paris Plage »

Birmanie : des enfants, du travail et des usines

Posté le

En plein développement économique et après des décennies d’isolement, la Birmanie emploie de plus en plus d’enfants entre 10 et 17 ans dans ses usines.

Source : Birmanie : des enfants, du travail et des usines · Paris Match.be

Droits humains: une notation publique pour 100 multinationales

Posté le Modifié le

La première évaluation publique sur le respect des par les entreprises est disponible. Cette notation est le fruit d’un travail collaboratif de deux ans entre investisseurs responsables et organisations spécialisées. Elle a été lancée en grande pompe à Londres le 13 mars. Objectif : inciter les multinationales à avoir de bons scores sur le respect des droits humains.

Source : Droits humains: une notation publique pour 100 multinationales

Travail détaché : la pression monte sur la «clause Molière», Social

Posté le Modifié le

La co-rapportrice du projet de révision de la directive sur les a écrit à François Fillon. Bercy fait plancher ses juristes sur la légalité de la clause qui impose le Français sur les chantiers.

Source : Travail détaché : la pression monte sur la «clause Molière», Social

Devoir de vigilance: soyez prêts

Posté le

La proposition de loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale le 21 février 2017.
Le Conseil constitutionnel, saisi le 23 février dernier, doit maintenant se prononcer.

Etes vous concerné ? Quelles sont les principales mesures attendues ?

Source : Devoir de vigilance: soyez prêts – Mathias Avocats